Chemin de Compostelle de Saint-Côme d’Olt à Estaing

Quarante-Septième journée : de Saint-Côme d’Olt à Estaing.

Nous quittons Saint-Côme d’Olt. Nous longeons le Lot avant de monter vers Combres. Nous passons la Vierge de Vermus. Nous descendons vers la chapelle de Perse. La chapelle de Perse fut édifiée au lieu où Saint Hilarian aurait été, en 730, décapité par les Sarrasins : l’iconographie le représente portant sa tête coupée qu’il va laver à la source de Fontsanges. En 1060, un monastère pré-roman appelé Perse fut donné à l’abbaye de Conques par Hugues de Calmont. Reconstruit aux XIe et XIIe siècles par Conques, il fut sécularisé en 1537 et demeura église paroissiale jusqu’en 1742. En grès rose et blanc sous son toit d’ardoise bleue, elle est de style roman très pur : le chœur est du XIe siècle, le reste du XIIe siècle, à l’exception des chapelles gothiques ajoutées en 1471. Le clocher-mur à quatre arcades se dresse sur l’arc triomphal. Sur le tympan-linteau du portail se trouve la Vierge entourée de dix apôtres. Le linteau présente le jugement d’une âme. En haut à gauche, une Adoration des mages. À l’intérieur sur les chapiteaux : un Christ en majesté entourée de moines, un combat de chevaliers et de fantassins, et des oiseaux affrontés. Une dalle carolingienne a été réemployée dans le transept. Un chevet appuyé sur huit contreforts et orné d’arcatures en plein cintre. Des fresques du XIIe siècle, retouchées. Nous traversons Espalion. Sur les rives du Lot s’alignent les façades des maisons pittoresques aux balcons de bois en encorbellement et toits pentus. Ce sont d’anciennes tanneries, les « calquières », dont les larges pierres en degrés, appelées « gandouliers », formant saillie plongent dans la rivière Lot (Òlt en occitan). Sur ces pierres, disposées en escalier, on pouvait tanner les peaux au niveau de la rivière, différent selon les saisons. Cette industrie était prospère, maintenue jusqu’à la Première Guerre Mondiale. Nous Atteignons l’Eglise Saint-Pierre de Bessuéjols. Nous remontons vers le Briffoul et descendons vers l’église de Beauregard. Nous passons Verrières. Nous arrivons à Estaing. Ancienne demeure de la famille d’Estaing qui s’est éteinte en 1794, il est attesté avant le XIIe siècle et relevait des comtes de Rouergue. Il a été acheté en 2005 par Valéry Giscard d’Estaing, son frère Olivier et leur cousin Philippe.

CS08 de Saint Côme d’Olt à Estaing (Photos de l’étape)

19,6 km

Altitude mini 313 m, Altitude maxi 513 m

Ascension cumulée 544 m, descente cumulée 580 m

25 km effort.