Chemin de compostelle de Espeyrac à Conques

Quarante-Neuvième journée : de Espeyrac à Conques.

Nous quittons Espeyrac et montons vers Célis, puis arrivons à Sénérgues. Le château est une vaste demeure seigneuriale aux fenêtres tréflées. La construction de l’édifice remonte au XIe siècle pour le donjon et au XIIe siècle pour le reste du château. Dans les années 1580, Abraham de Guirard, seigneur de Sénergues, chercha à convertir les habitants au protestantisme. Il s’attira les foudres de la communauté de Conques de laquelle dépendait l’église de Sénergues. Nous continuons vers Fontromieu, La Vernhe et Saint-Marcel, petits hameaux avant de redescendre sur Conques. S’étirant à flanc de coteau au-dessus des verdoyantes gorges de l’Ouche, la petite cité est l’un des sites les plus emblématiques du chemin vers Compostelle. Ce joyau médiéval s’enorgueillit d’une abbatiale parmi les plus extraordinaire de l’art roman. Elevée à partir du XIe siècle, l’abbatiale Sainte-Foy accroche le regard par sa belle couleur de pierre jaune et par l’incroyable richesse de son tympan sculpté. Sur le thème du jugement dernier, d’après l’évangile selon Saint-Mathieu, cette Bible de Pierre que des milliers de pages ne suffiraient pas à décrire est constituée de quelques 124 personnages et fourmille de détails. Un grand Christ en majesté trône en son centre. Son bras droit levé vers le ciel accueille les élus. Sa main gauche, baissée conspue les damnés. La façade occidentale est surmontée de deux tours reconstruites au XIXe siècle. Le clocher à flèche a été réhaussé au XVIe siècle. Le plan de l’abbatiale en croix latine, est classique, mais en raison de la géographie abrupte du terrain, le transept (35m) est plus long que la nef (20,70 m) d’où une silhouette générale ramassée. D’une grande sobriété, l’intérieur constitue un prototype des grandes églises de pèlerinage, avec ses tribunes, ses vastes bas-côtés et son déambulatoire qui facilitait la circulation des fidèles auprès du la statue-reliquaire de Sainte-Foy. Depuis 1994, 104 vitraux modernes, réalisés par Pierre Soulanges, s’accordent avec l’édifice en laissant pénétrer merveilleusement la lumière extérieure. L’abbatiale, aujourd’hui occupée par une communauté de Prémontrés, est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco au titre des chemins de Compostelle.

CS10 de Espeyrac à Conques (Photos de l’étape)

11,8 km

Altitude mini 306 m, Altitude maxi 622 m

Ascension cumulée 322 m, Descente cumulée 392 m

15 km effort.