Chemin du Puy de Compostelle de Auvillar à Barrachin

Soixantième journée : de Auvillar à Lectoure (Barrachin).

Nous quittons Auvillar et descendons vers le pont du Ruisseau Profond. Nous continuons vers Bardigues et son château de la Motte. Datant du XVIIIe siècle, le château possède une vaste cour d’honneur mais également deux ailes de communs symétriques, séparées de celui-ci par des douves en eaux et un portail en fer forgé aux armes des d’Esparbès de Lussan..  Nous descendons dans la vallée de l’Arrats et arrivons à Saint-Antoine. L’église de Saint-Antoine porte le « T » (« tau ») des Antonins sur ses clefs de voûte et possède un reliquaire du saint en forme de bras. Sa porte d’influence mozarabe à trois voussures romanes reposant sur chapiteaux et colonnettes, le tympan est découpé en quatre lobes outrepassés. La commanderie de Saint-Antoine a dû être une des premières annexes dépendant de celle de Toulouse. Elle a été installée sur la route reliant Agen à Lectoure. Un hôpital y est fondé ainsi qu’une chapelle. Le pape Pie VI supprime l’ordre des Antonins en 1776 et transfère ses biens aux Hospitaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem en 1777. Les biens sont saisis à la Révolution et l’hôpital disparaît. La porte fortifiée nord datant probablement de la fin du XIIIe siècle. Nous passons la ferme de Collong, puis celle de Cluzet avec d’atteindre Flamarens. Le château de Flamarens est une de ces gentilhommières gasconnes avec fenêtres et mâchicoulis, à la charnière du fortin passé, et de la résidence nouvelle, logis carré aux deux tours rondes. L’église Saint-Saturnin de Flamarens du xvie siècle, a longtemps été menacée d’effondrement. Elle est désormais sauvée de la ruine grâce à un important chantier de restauration de ses maçonneries et sa couverture. Nous arrivons à Miradoux. L’église Saint-Orens-et-Saint-Louis de Miradoux du XVIe siècle et XIXe siècle fut construite à l’emplacement du château fort détruit probablement au XIVe siècle et avec ses matériaux. De l’édifice militaire ne subsiste que le donjon avec son escalier en colimaçon et ses meurtrières, qui a été transformé en clocher, inachevé. Nous passons Castet-Arrouy. L’Église Sainte-Blandine, façade et clocher à base carrée, surmonté d’un étage octogonal date du XVIe. Nous arrivons à la ferme de Barrachin.

CS21 de Auvillar à Lectoure (Photos de l’étape)

25,3 km

Altitude mini

Ascension cumulée 477 m, Descente cumulée 458 m

30,1 km effort