Chemin de Compostelle de Larressigle à Eauze

Soixante-Troisième journée : de Larressingle à Eauze.

Nous quittons Cahuzac (Larressingle) et descendons vers le pont d’Artiques. Il date du Moyen Âge et avait, en fait, été construit afin de faciliter la traversée de l’Osse pour les pèlerins se rendant à Saint-Jacques-de-Compostelle (1 000 km séparent cet ouvrage d’art du Finisterre galicien !). Nous passons au bas de la chapelle de Routgès et atteignons la ferme de Lasserre du Haut. Nous sommes au cœur des vignes de l’Armagnac. Nous passons Pagès et devant le château de Lassalle Baqué. Nous arrivons à Montréal du Gers. Le village est une bastide typique du XIIIe siècle, bâtie sur un éperon rocheux dominant l’Auzoue, sur l’emplacement d’un oppidum celtibère. C’est l’une des premières bastides gasconnes et la première du Gers. Elle a été fondée le 30 mars 1255 par Alphonse de Poitiers, frère de Saint-Louis, devenu maître du comté de Toulouse et du comté d’Agenais par son mariage en 1229 avec Jeanne, fille de Raymond VII. Montréal est une bastide avec un plan très régulier, étirée d’est en ouest. Respectant le quadrillage classique des bastides, rues et carrelots mènent à la place centrale entourée de cornières sur trois côtés. La Collégiale Saint-Philippe-et-Saint-Jacques de Montréal a été érigée sur les restes d’une première église dédiée à la Vierge, date de1300. Elle est en partie fortifiée, d’où son aspect assez imposant. Elle a été restaurée au XVIIe siècle. Elle possède une mosaïque gallo-romaine. Nous prenons la direction de Ribère, puis atteignons le Bédat et Lamothe. Nous prenons l’ancienne voie de chemin de fer qui traverse la commune de Bretagne d’Armagnac, et amène à Eauze. C’est une ville ancienne (capitale de la Novempopulamie à la fin de la période gallo-romaine (IIIème-Vème siècle, évêché jusqu’au VIIème siècle), possédant de nombreux vestiges du passé. Les vestiges de la cité antique d’Elusa sont à l’Est de la ville actuelle. On peut distinguer la ville médiévale, située à l’intérieur des anciens remparts aujourd’hui transformés en boulevards et dont subsistent quelques vestiges, et la ville moderne, qui grandit à l’extérieur. On peut noter un certain nombre de constructions remarquables comme la cathédrale Saint-Luperc. Le diocèse d’Eauze a disparu au IXe siècle.

CS24 de Larressingle à Eauze (Photos de l’étape)

27,4 km

Altitude mini 80 m Altitude maxi 163 m

Ascension cumulée 348 m, descente cumulée 325 m

30,9 km effort.