Saint-Pol – Paris par les chemins de Pèlerinage (Première partie – Chemin du Mont Saint Michel, de Saint-Pol-de-Léon à Saint-Brieuc)

Première Journée de Saint-Pol-de-Léon à Carantec

De notre maison de Saint-Pol-de-Léon, nous prenons le chemin de Compostelle qui traverse notre quartier pour rejoindre la Chapelle Notre-Dame du Kreisker, puis la Cathédrale Pol Aurelien. Nous descendons par le Champ de la Rive au port de Pempoul. Nous prenons la Promenade du Petit Nice et atteignons la chapelle de Kerigou. Nous passons la pointe de Bouillenou, puis la pointe Saint-Jean. Nous montons à la Croix de Tregondern, puis suivons le chemin balisé GR34 en direction de Saint Nep et de Saint Yves. Nous franchissons la Penzé au Pont de la Corde et reprenons le sentier côtier an direction de la Pointe du Lingoz. Nous passons la Grande Grève et nous dirigeons vers le Port de Carantec. Comme la marée le permet, nous faisons le tour de l’île Callot.

L’histoire de l’île Callot s’avère en réalité étroitement liée à l’invasion de l’île par les Danois à la fin du Ve siècle. Ils investissaient l’île pour y stocker les butins issus de pillages, auxquels ils s’adonnaient sur le continent. Jusqu’au jour où le chef Breton, Rivallon Murmaczon décida de lancer une attaque contre le pirate Danois Korsolde. Selon la légende d’Albert Le Grand, avant de lancer l’assaut, il pria la Vierge Toute-Puissante, afin que celle-ci lui assure sa protection durant la bataille. Il lui promit d’édifier un sanctuaire à l’emplacement de la tente du chef Danois, s’il sortait victorieux de cette lutte. Le combat fut sanglant, plusieurs milliers de Danois furent tués. En l’an 513, Murmaczon posait la première pierre de la petite chapelle : c’est alors que les Bretons baptisèrent l’île : Enez-Itron-Varia-ar Galloud (Notre Dame de Toute Puissance).

Nous atteignons le Centre de Carantec en passant par « La chaise du Curé ».

RP01 de Saint Pol à Carantec (photos de l’étape)