Saint-Pol – Paris par les chemins de Pèlerinage (Premième partie – Chemin du Mont Saint Michel, de Saint-Pol-de-Léon à Saint-Brieuc)

Quinzième Journée de Bréhec à Pordic

De Bréhec, nous suivons le chemin côtier en direction de la plage Bonaparte en passant par la Pointe de la Tour.

En novembre 1943, les québécois ou « canadiens français » Lucien Dumais de Montréal et Raymond Labrosse, engagés dans le MI9 des services secrets britanniques, viennent organiser et diriger le réseau Shelburn qui a pour but de récupérer les pilotes des avions alliés abattus et de les rapatrier vers le Royaume-Uni. Ils étaient recueillis un peu partout en France et hébergés dans des familles plouhatines ou des environs, ceci, bien sûr, à l’insu de l’occupant nazi. Avant l’embarquement, 20 à 25 aviateurs étaient regroupés dans la maison (nom de code : Maison d’Alphonse) où habitaient Marie et Jean Gicquel puis acheminés de nuit, par la lande, par des passeurs plouhatins. Ils arrivaient à l’anse Cochat (nom de code : plage Bonaparte) où les attendaient des embarcations légères chargées de les acheminer sur une corvette britannique qui était mouillée au large. Cent trente-cinq personnes, aviateurs américains, canadiens et agents secrets furent ainsi évacués vers le Royaume-Uni.

Nous continuons vers Port Moguer, puis passons la Pointe de Plouha et arrivons à la plage de La Palus.

Gwin Zegal, port insolite, est sans doute, sur les côtes du Nord de l’Europe, le dernier représentant d’un type de mouillage très particulier. Son origine remonte au 5ème siècle. Des troncs d’arbres de 8 à 10 mètres de hauteur, plantés dans le sable avec leurs racines, entourés de pierres à leur base pour les ancrer davantage, s’y transforment en pieux très robustes permettant aux embarcations de se fixer.

Après la Pointe du Bec de Vir, nous atteignons Saint Marc, puis la Pointe de l’Isnain avant notre destination de Saint-Quay.

RP15 de Plouha à Saint Quay Portrieux (Photos de l’étape)