Saint-Pol – Paris par les chemins de Pèlerinage (Deuxième partie – Chemin du Mont Saint Michel, de Saint-Brieuc au Mont-Saint-Michel)

Vingt-Septième Journée de Saint-Coulomb à Cancale.

Le fort Du Guesclin, date de 1180 et servit longtemps de repaire de brigands. Il est alimenté en eau par un puits très profond. De 1959 à 1968, il fut la propriété du chanteur Léo Ferré qui y résida et y composa de nombreuses chansons.

De l’Anse Duguesclin, nous passons les pointes du Nid et des Daules pour rejoindre la plage du Verger. Après la pointe de la Moulière, nous atteignons la plage du Saussaye, dernière plage avant la Pointe du Grouin.

La pointe du Grouin est la pointe la plus au nord de Cancale qui offre une vue inédite sur la partie sud du Mont-Saint-Michel. Dans son prolongement se trouve le Phare de la Pierre-de-Herpin. Ce site de la Côte d’Émeraude accueille entre 600 000 et un million de visiteurs, les années de Route du Rhum dont la pointe sert à tracer la ligne de départ. Cette pointe rocheuse et sauvage domine la mer de 40 mètres. Le panorama s’étend du cap Fréhel à Granville en passant par la baie du Mont Saint-Michel, au large des îles Chausey. L’île des Landes, qui est en face, constitue une réserve ornithologique et botanique.

Nous continuons le chemin littoral jusqu’à Port Mer, la Pointe du Chatry, Port Briac et la Pointe de la Chaîne. Nous approchons les parc à huitres et la ville de Cancale.

Elle est réputée pour ses huîtres plates sauvages issues de bancs naturels existant en eau profonde et plus récemment (vers 1950) pour ses huîtres creuses d’élevage. La Cancalaise est la reconstitution authentique de la bisquine La Perle (1905). Elle est caractéristique de la région du Mont Saint-Michel située entre Saint-Malo et Granville en France au XIXe siècle. Ce type de bateau pratiquait le dragage des huîtres dans la Baie du mont Saint-Michel, la pêche au chalut, et pour les plus grandes, la pêche aux lignes.

RP27 de Saint-Coulomb à Cancale (Photos de l’étape)