Chemin de Compostelle de Saint-Gengoux-le-National à Cluny.

Vingt-Cinquième journée : de Saint-Gengoux-le-National à Cluny.

Nous quittons Saint-Gengoux-le-National par la Ratterie et passons le Moulin de Foulot, les Pierres Folles, Les Maladières, les Grands Brunets au-dessus de Savigny-sur-Grosne. Nous atteignons la fontaine Sainte-Huguette sur la Garenne avant les Chaumes et le hameau de Saint-Hyppolyte. L’église Saint-Hippolyte a été construite par les clunisiens (ordre de saint Benoît) au XIe siècle et a probablement été détruite au XVIe siècle. L’ordre, très influent à l’époque de la construction, choisit pour cette église un emplacement dominant tout le paysage : bâtie sur une hauteur, elle se voit de loin. Sa location et ses solides murs en pierre, en font un point de ralliement en cas de danger. C’est l’une des premières églises fortifiées de Bourgogne, et contrairement à ce qui se passera plus tard pour de nombreuses autres églises, ces travaux de protection ne sont pas le fait des populations mais celui des moines. Bien que l’ensemble soit de nos jours en ruines, ce qui reste du mur d’enceinte surmontée de larges créneaux garde son impact de puissance massive. Nous arrivons à Cortevaix. L’église de Cortevaix dédiée à Saint Jean-Baptiste fut inaugurée en 1811. Nous continuons sur Mont puis Flagy. L’Église Saint-Thibaut montre un clocher roman de type lombard date du XIIe siècle. La nef et l’abside ont été démolies pour être agrandies en 1922. Le lavoir du bourg de Flagy s’articule en une fontaine, un abreuvoir et un bassin couvert pour les laveuses. Nous traversons le Bois des Plains, puis le Bois des Epoisses avant d’atteindre Collonges et sa belle chapelle du XIVe. Nous passons Chevagny puis Lournand. Nous traversons le petit Bois des Fayolles et atteignons par le quartier Saint-Lazare au nord, la ville de Cluny. Au Moyen Âge, Cluny fut l’un des hauts lieux du renouveau spirituel de l’Europe, pendant l’apogée de l’abbaye et de l’ordre de Cluny. L’abbatiale fut pendant trois siècles, le plus grand édifice religieux d’Occident (187 mètres de long) jusqu’à la reconstruction de la basilique Saint-Pierre de Rome en 1506. La ville est au centre du réseau des sites clunisiens en Europe qui porte aujourd’hui la mention d’Itinéraire Culturel du Conseil de l’Europe. Renaissance des chemins traversant l’Europe an allant d’un site clunisien à un autre.

24,2 km

Altitude mini 202 m, Altitude maxi 370 m

Ascension cumulée 399 m, Descente cumulée 403 m

28,2 km effort