Chemin de Compostelle de Saint-Chély d’Aubrac à Saint-Côme

Quarante-Sixième journée : de Saint-Chély d’Aubrac à Saint-Côme d’Olt.

Nous quittons Saint-Chély d’Aubrac. Nous passons le pont des Pèlerins. C’est un pont du Moyen Âge, franchissant la Boralde.  Il est un site classé au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Sur le parapet de ce pont se trouve une croix de chemin, à la base de laquelle un bas-relief représente un pèlerin portant sa cape et son bâton. Nous montons vers Le Recours et Conailles avant de redescendre sur les Cambrassats. Nous passons Foyt et L’Estrade. Nous continuons notre descente la Rozière et Cinqpeyres. Nous atteignons Saint-Côme d’Olt. Le village garde un noyau ancien, dont les remparts, aujourd’hui intégrés aux habitations et cernés par un petit boulevard circulaire, ont conservé deux de leurs trois portes fortifiées, la porte Neuve et la porte Théron. Dans l’enceinte de la cité, se trouvent des maisons des XVe et XVIe siècles où les grands propriétaires de l’Aubrac venaient autrefois. Parmi les bâtiments notoires figurent entre autres la maison du consul de Rodelle, la maison Dufau et celle de Pons de Caylus, avec sa tour médiévale. Jusqu’en 1789 la justice locale était rendue dans l’ancien palais du greffe, situé dans les anciennes fortifications de la ville. L’hôtel de ville est depuis 1970 dans un massif logis rectangulaire mentionné pour la première fois au XIIIe siècle comme une aula des seigneurs de Calmont d’Olt. Aux XIVe et XVe siècles, il est une résidence de la famille de Castelnau-Bretenoux. Il passe ensuite aux Malauze, ce château fut acheté par Jean-Baptiste de Curières famille de Curières de Castelnau (marquis de saint-Côme depuis 1747). Il subit de nombreuses modifications architecturales au fil des siècles. Les angles nord sont flanqués, vraisemblablement au XIVe siècle, de deux tours cylindriques. Puis, dès le XVIe siècle, de nombreux percements de jour et adjonctions diverses sont effectués. L’église Saint-Côme et Saint-Damien est un édifice est de style gothique flamboyant. Il est dominé par un clocher tors — également appelé clocher flammé — haut de 42 mètres. Le portail s’ouvre à l’ouest. Son tympan est orné de trois statues. Les deux vantaux en chêne sont séparés par un trumeau sculpté où figure la statue de saint Côme.

CS07 de Saint Chély d’Aubrac à Saint Côme d’Olt (Photos de l’étape)

15,7 km

Altitude min 794 m, Altitude maxi 921 m

Ascension cumulée 379 m, Descente cumulée 813 m

19,5 km effort.