Chemin de Compostelle de Cajarc à Limogne-en-Quercy

Cinquante-Troisième journée : de Cajarc à Limogne-en-Quercy (Mas de Games).

Nous quittons Cajarc pour rejoindre le Pech d’Andressac. Un paysage tout en douceur, verdoyant. Nous traversons le Lot et passons Gaillac. Le chemin change alors, pentu et en sous-bois, parsemé de cailloux qui roulent sous les pas. Nous entrons dans le Causse de Limogne. Chemins bordés de murets de pierres sèches. D’immenses pelouses caussenardes caractérisent le plus souvent ces territoires arides et secs, parfois véritables domaines de pierre, par des étendues tapissés de cailloux calcaires, plus ou moins volumineux, mis à nu par l’érosion. Les plateaux brûlent ainsi au soleil estival. Le chant des grillons nous accompagne. Nous traversons assez souvent des petits bois de chênes pubescents. Pas de doute, le Quercy est bien le pays des chênes (« quercus » en latin !). Fort comme un chêne. Cet arbre au bois dur, dont on fait des poutres, vit longtemps et ne laisse pas grand monde grandir sous ses branches. En sylvothérapie, il est recommandé pour renforcer la confiance en soi, l’envie de faire et de décider… Excellent pour le mental du pèlerin ! Nous montons vers Saint Jean de Laur. La halte Saint-Jacques au lieu-dit la Fontaine, juste en dessous du village de Saint-Jean-de-Laur, est un passage obligé pour les pèlerins. Aux abords des propriétés, nous admirons les magnifiques pigeonniers, avec leurs tours carrées ou rondes, autrefois privilège de la noblesse, ils étaient édifiés sur un domaine, isolés à proximité des châteaux ou des logis ou associés à certains bâtiments de la propriété. Son importance et ses décors symbolisaient la puissance d’un fief. Un colombier est utilisé pour l’élevage de pigeon pour leur consommation ou pour élever des pigeons voyageurs. Le pigeonneau était surtout consommé au moyen-âge, la viande étant alors un mets rare et coûteux. Les fientes des pigeons, la colombine, fournissaient additionnellement une source d’engrais de bonne qualité pour les cultures. Nous passons La Balme, le Mas des Bories, La Teule et arrivons au Mas de Games sur Limogne en Quercy.

CS14 de Cajarc à Limogne en Quercy (Photos de l’étape)

14,5 km

Altutude mini 143 m, altitude maxi 371 m

Ascension cumulée 415 m, Descente cumulée 231 m

18,7 km effort.