Chemin de Compostelle de Mas de Games à Poudally

Cinquante-Quatrième journée : de Limogne-en-Quercy (Mas de Games) à Lalbenque (Poudally).

Nous traversons Limogne-en-Quercy. La commune fait partie du parc Naturel Régional des Causses du Quercy et de la réserve naturelle d’intérêt géologique du Lot. La commune bénéficie d’un patrimoine mégalithique très riche, dont cinq dolmens classés aux Monuments Historiques : Le Dolmen d’Agranel et sa grande table qui repose sur des orthostates de plus de 3 mètres de long, elle comporte une grande cupule sur sa surface extérieure ; Le Dolmen de Ferrières (appelé aussi Dolmen de Pech-Levade) est un des plus gros dolmens du département, la table de 25 tonnes est posée sur deux orthostates très haut. Le Dolmen du Joncas a conservé son tumulus. Le Dolmen de Pajot (appelé aussi Dolmen de la Peyrette) a une table de 13 m² légèrement penchée. Le Dolmen de Pech-Lapeyre (appelé aussi Dolmen du Lac d’Aurié) se caractérise par une table très épaisse (1 mètre) qui pèse environ 17 tonnes. Le Dolmen de la Pierre-Levée a conservé son allure générale dont une belle table de couverture. Nous continuons par le Pech de Lase, et passons Ferrières Bas et Pech canot. Nous arrivons à Varaire. Dès le XIIIe siècle, un hôpital avec une église, connu sous le nom de Saint-Jacques-de-Peyronèse (ou de Peyrounasse) accueillait les pèlerins ; encore aujourd’hui au bord de la voie romaine, on trouve une croix sur un petit muret qui en marque l’emplacement et que les villageois appellent la croix de Pétronille. Nous passons le Mas de Dégot et atteignons le village de Bach. Bach est fameux pour ses phosphatières, ces grottes où l’on extrayait le phosphate à ciel ouvert. En 1865, au cours d’une visite à son beau-frère, au hameau de Cos, près de Caylus, Jean-André Poumarède, pharmacien, médecin et chimiste à Caussade, remarque la verdeur du blé dans un champ. Il est intrigué par les débris osseux et de curieuses pierres mamelonnées qui parsèment le champ. Il prélève des échantillons. Dans l’année qui suit il fait des analyses et constate qu’ils ont une teneur de 70 à 80 % de phosphate tricalcique. En 1886, 161 centres d’exploitation de la « phosphorite du Quercy » produisant 30 000 tonnes de minerai. Nous passons la Croix de Caufour et arrivons au gîte de Poudally.

CS15 de Limogne en Quercy à Lalbenque (Photos de l’étape)

23,4 km

Altitude mini 256 m, altitude maxi 321 m

Ascension cumulée 233 m, Descente cumulée 288 m

25,7 km effort