Chemin de Compostelle de Lalbenque à Cahors

Cinquante-Cinquième journée : de Lalbenque (Poudally) à Cahors.

Nous quittons Poudally. La commune de Lalbenque et les communes alentour présentent de nombreuses cabanes en pierre sèche : cabanes (caselles) en plein champ qui servaient d’abris aux agriculteurs ou de bergerie à un petit troupeau de moutons, guérites (gariottes) prises dans les murs en pierre sèche qui bordent les champs. Certaines cabanes, comme la cabane de Nouel, ont été restaurées ces dernières décennies. Dans le Quercy, on l’appelle diamant noir. Consommée depuis des millénaires, traquée, échangée, analysée, étudiée, la truffe demeure aujourd’hui encore un mystère. La tuber mélanosporum que l’on retrouve majoritairement dans le pays de Lalbenque, est incontestablement la plus convoitée avec son arôme exceptionnel. La truffe est un champignon issu de la fructification souterraine d’un mycélium qui vit en association avec l’arbre truffier au niveau de ses racines. Nous passons la fontaine d’Ourtroie. Traversons le ruisseau du Triboulou et l’A20, Nous passons la ferme de la Quintarde, le Combel de Mestre et descendons sur Cahors. Lovée dans un méandre du Lot, entourée par des collines escarpées et les hauteurs arides des causses, la cité est riche d’une parure monumentale d’une grande diversité, héritée notamment de l’Antiquité et du Moyen Âge. Le Quercy, dont le département du Lot est un des composants, était habité il y a 335 000 ans, comme le montrent les grottes de Pradayrol à Caniac-du-Causse ou celles de la vallée du Célé comme la grotte du Pech Merle à Cabrerets. Un des peuples gaulois du Sud-Ouest, les Cadurques, vint s’installer par la suite sur les hauteurs où il subsiste des vestiges de leurs oppida fortifiés. Une de leurs places-fortes, Uxellodunum, fut en 51 av. J.-C., l’un des derniers bastions résistant à la conquête de César. La cathédrale Saint-Étienne est une cathédrale catholique, gothique, romane et byzantine. Édifiée au début du XIIe siècle, elle est un des plus vastes édifices français à coupoles sur pendentifs. Elle abrite la Sainte Coiffe qui enveloppait la tête du Christ lors de sa mise au tombeau. Au XIVe siècle, Cahors bénéficie des largesses du pape Jean XXII, né Jacques Duèze en 1244, à Cahors, élu pape en 1316.

CS16 de Lalbenque à Cahors (Photos de l’étape)

17,8 km

Altitude mini 118 m altitude maxi 276 m

Ascension cumulée 247 m descente cumulée 380 m

20,3 km effort