Chemin de Compostelle de Lascabanes à Lauzerte

Cinquante-Septième journée : de Lascabanes (Durand) à Lauzerte.

Nous quittons Durand près de Lascabanes. Nous rejoignons Montcuq-en-Quercy-Blanc. Le nom du village a été popularisé en 1976 grâce à un sketch de Pierre Bonte avec Daniel Prévost pour l’émission satirique Le Petit Rapporteur. Le site de Montcuq est situé sur une colline verte qui domine le cours de la Barguelonnette et les vignobles de chasselas. Les rues médiévales, parfois en escalier, toujours pentues, montent vers le dôme rocheux dit « La Roque », couronné d’un haut donjon solitaire, vertical, rectiligne, fait d’une tour et d’une tourelle rectangulaire. Le tout culmine à 24 mètres de haut. Le donjon est le seul vestige d’un château fort. Montcuq est un peu « divisée en deux ». En effet, le véritable village est construit sur le haut de la colline et c’est là que l’on retrouve la place principale, le marché, les ruelles typiques, les deux églises, Saint-Privat et Saint-Hilaire… Mais la ville s’est étendue notamment vers une petite banlieue avec le petit quartier de Saint-Jean et une petite zone industrielle et commerciale qui longe la rivière. Nous passons à l’Eglise Saint Pierre de Rouillac. L’abside a conservé un programme pictural de la fin du XIIe siècle constituant un ensemble remarquable de peintures romanes du Quercy. On peut y voir des représentations du Péché originel avec Adam et Ève et des épisodes de la Passion du Christ comprenant l’entrée de Jésus à Jérusalem, la Cène, la Crucifixion. Face à la représentation du Péché originel avait été peint la Rédemption dont il ne subsiste que la partie haute. Nous contournons Montlauzun. Nous passons près de Pech de la Rode. Nous atteignons Monjoie. Nous remontons sur Lauzerte. La ville est perchée sur son promontoire, ouvrant ses fenêtres sur un panorama généreusement offert depuis la Barbacane ou la promenade de l’Éveillé. On peut y voir, dans la vieille ville, des maisons du XIIIe siècle, à façades de bois et fenêtres géminées, d’autres de la Renaissance à fenêtres à meneaux, d’autres encore formant rempart ; colombages et pierres blanches, et des rues descendantes bordées d’histoire. Un chemin de ronde incliné mène à la place des Cornières aux couverts marchands ; des esplanades plus récentes offrent leur panorama.

CS18 de Lascabanes à Lauzerte (Photos de l’étape)

23 km

Altitude mini 132 m, Altiude maxi 279 m

Ascension cumulée 441 m, descente cumulée 479 m

27,4 km effort