Chemin de Compostelle de Arblade-le-Haut à Aire-sur-l’Adour

Soixante-Cinqième journée : de Nogaro (Arblade le Haut) à Aire sur l’Adour.

Nous quittons Arblade le Haut et descendons jusqu’à la ferme de Despons, puis nous dirigeons vers le bois de la Lande et les étangs de Villeneuve sur la commune de Lanne-Soubiran. Nous montons jusqu’à la ferme de Castin avant de redescendre sur Lelin-Lapujolle. Dernier village avant un longue (très longue !) traversée d’une dizaine de kilomètres dans les champs de maïs avant de rejoindre Barcelonne-du-Gers. C’est une bastide tardive de Gascogne construite en 1316 par paréage de Philippe V le Long et du prieur de Saint-Gilles, représentés par le comte d’Armagnac et les Hospitaliers de Saint Jean qui y possédaient déjà l’hôpital de Causset ou Gosset. La Bastide prit d’abord ce nom et ne s’appela Barcelonne qu’à partir de 1343. Elle fut incendiée en 1569 par Montgomery puis détruite à 90% en 1591 par les Ligueurs en représailles. Le lavoir est un des plus grands du département du Gers. En excellent état. Il est utilisé tous les ans pour les fêtes patronales lors du traditionnel concours de pêche à la truite réservé aux enfants du village. Les petits pêcheurs terminent la partie en attrapant à la main les poissons récalcitrants, pour la plus grande joie des petits et de leurs parents. Elle fut à chaque fois reconstruite. Nous traversons le fleuve, et arrivons à Aire-sur-l’Adour. Aire se targue d’être l’une des villes les plus anciennes du département des Landes. De fait, les romains sont à l’origine de sa création vers 50 avant JC. Mais elle doit surtout sa renommée au culte voué à Sainte Quitterie. Cette jeune princesse wisigothe, convertie au christianisme et ayant fait vœu de chasteté, aurait été décapitée vers 476 pour avoir refusé d’abjurer sa foi et de se marier. Dans le quartier du Mas, une fontaine est érigée à l’endroit de son martyre. L’église Sainte Quitterie qui abrite les reliques de la sainte. C’est un chef d’œuvre de l’Art Roman qui conserve un portail gothique dont le tympan représente le Christ en majesté, l’Enfer et le Paradis. Sous le chœur, se trouve une vaste crypte datant du IX ou Xe siècle. La cathédrale Saint-Jean Baptiste se trouve dans la basse ville. Elle témoigne du passé épiscopal de la ville où le diocèse fut fondé dès le Vie siècle. La ville fut évêché pendant quinze siècles avant que celui-ci soit transféré à Dax en 1933.

CS26 de Arblade le Haut à Aire sur l’Adour (Photos de l’étape)

24,2 km

Altitude mini 78 m, altitude maxi 183 m

Ascension cumulée 183 m, Descente cumulée 238 m

26 km effort.