Chemin de Compostelle de Arthez-de-Béarb à Navarrenx

Soixante-Huitième journée : de Arthez-en-Béarn à Navarrenx.

C’est une étape vallonnée qui relie la vallée du gave de Pau à celle du gave d’Oloron.  Nous sortons d’Arthez-en-Béarn par le chemin du Bosc. Nous descendons jusqu’au village d’Argagnon, passons le gave de Pau pour rejoindre Maslacq. Nous atteignons Notre Dame du Muret. Nous descendons vers le ruisseau du Géü, passons la ferme Lacourne, Puis la ferme Larqué. Nous atteignons l’abbaye de Sauvelade, après avoir franchis le ruisseau de Laà. L’abbaye de Sauvelade est né de la volonté de Gaston IV Vicomte de Béarn revient de guerre contre les Maures, le 6 avril 1127. Il fit cadeau à des moines bénédictins de la forêt de Faget, afin d’y faire construire un monastère. En pleines guerres de religion, Jeanne d’Albret reine de Navarre, confie à son lieutenant Gabriel de Montgommery le soin de reconquérir ses états. Celui-ci, à la tête de l’armée béarnaise protestante, brûle l’abbaye le 10 août 1569 en poursuivant les catholiques fidèles à Catherine de Médicis. L’église sera conservée et restaurée pour servir le culte des protestants jusqu’en 1611. À la Révolution Française, l’église fut récupérée par l’Etat, le reste fut vendu comme bien national. Nous passons la maison Laborde, franchissons le ruisseau Saleys, passons la ferme Labarthe. Nous passons le hameau de Bastanès et arrivons à Méritein. Nous entrons dans Navarrenx par le chemin des Barrats. En 1188, une charte de Gaston VI dite du « pont de Navarrenx » prévoit la construction d’un pont de pierre, l’établissement d’un marché par quinzaine ainsi qu’un périmètre de « sauveté » avec « hospitau » et chapelle. Le pont est finalement construit en 1289. Soucieux d’asseoir son pouvoir sur la Navarre, Henri II d’Albret renforce la valeur militaire de la cité au XVIème siècle. Après la destruction de la Casterasse par l’armée de Guillaume d’Orange en 1523, il fait construire les remparts actuels par un architecte Italien, Fabricio Siciliano. Constitués par un épaulement de terre flanqué de la muraille, ils font de la cité la principale forteresse de la vicomté. Elle devient ainsi un siècle avant Vauban la première cité bastionnée de France : elle n’a jamais été défaite.

CS29 de Arthez de Bearn à Navarrenx (Photos de l’étape)

31,3 km

Altitude mini 73 m, altitude maxi 260 m

Ascension cumulée 484 m, descente cumulée 564 m

36,1 km effort.