Chemin de Compostelle de Torres del Rio à Logroño 

Soixante-Dixhuitième journée : de Torres del Rio à Logroño.

Nous quittons Torres del Rio et prenons la direction de l’ermitage de la Virgen del Poyo. Passés le sommet nous descendons dans le ravin de Cornova. Une pente de plus de 125 mètres résultant de l’érosion de l’eau. Tout n’est pas argileux, ici on cultive des pins de repeuplement et quelques arbres fruitiers, et au fond du ravin il y a des parcelles géométriques de vignes et d’oliviers. Nous continuons jusqu’à Viana. Viana est la dernière ville de Navarre sur le Camino de Santiago. Fondé par Sancho el Fuerte en 1219 en groupant de petits villages afin de défendre la Navarre de Castilla. Nous avançons vers le centre de la ville à travers les rues El Cristo, La Pila, le portail de la Trinité, la Plaza del Coso, où se trouve le Balcón de Toros et, enfin, la Calle Mayor, qui mène à la Plaza de los Fueros. De superbes dimensions, l’église Santa Maria est gothique. Elle a été construite entre 1250 et 1312 et entre le 16ème et le 18ème siècle. A la sortie de la ville, il ne subsiste que des ruines de l’église San Pedro ; les murs et le chevet sont du XIIIe siècle. Nous prenons la direction de l’ermitage de la Virgen de Cuevas, passons la frontière entre Navarre et Rioja et entrons dans la ville de Logroño. Après le pont sur l’Ebro nous entrons dans la vieille ville. Toute imprégnée d’histoire jacquaire, la rúa Vieja aboutit à l’église de Santiago el Real, sur la façade de laquelle s’inscrit, dans une énorme niche, un Santiago el Matamoros en haut-relief. Cette œuvre baroque de Juan de Roan (1662), un peu maladroite mais chaleureuse, représente saint Jacques vêtu en pèlerin avec cape, mais brandissant de la main droite un sabre recourbé et chevauchant un fringant destrier qui foule aux pattes les têtes des Sarrasins vaincus. À l’intérieur de l’église, gothique du XVIe siècle, avec une seule et grande nef, on retrouvera sur le retable principal un Saint-Jacques, mais cette fois pacifique, en pèlerin. Au cœur du vieux quartier, La cathédrale baroque Santa Maria La Rotonda doit sans doute son nom à ce qu’elle remplaça un ancien temple rond (ou polygonal) semblable à ceux d’Eunate et de Torres del Río. Bâtie au XVe et XVIIIe siècles, elle a été élevée au rang de co-cathédrale en 1959, en même temps que celles de Calahorra et Santo Domingo de la Calzada.

CS39 de Torres del Rio à Logrono (Photos de l’étape)

20,5 km

Altitude mini 368 m, altitude maxi 576 m

Ascension cumulée 346 m, descente cumulée 409 m

24 km effort