Tour du Finistère Nord (Deuxième partie : De la Pointe Saint-Mathieu à Saint Pol de Léon par le sentier littoral).

Seizième Journée de Pont-Christ à Moguériec.

Du Pont-Christ, nous longeons la baie du Kernic sur la commune de Plouescat. Nous passons Rohou Braz et Palud Bihan pour arriver à la pointe de Porz Meur. Nous continuons vers Porz Guen, et Porz as Stréat, passons Menfig et le menhir de Cam Louis, haut de 7 mètres, sert d’amer pour les navigateurs. Après Pen Ar Porz et Poulfoën, nous entrons dans la commune de Cléder par les rochers de Kerfissien et traversons la grande plage des Amieds. Edifiés au temps de la défense littorale par l’ingénieur du Roi Siméon Garangeau à des endroits indiqués par Vauban, le corps de garde du Lavillo (Kerfissien) et celui des Amiets surveillaient les bateaux de passage. En cas de mouvement suspect, des miliciens de garde alertaient les autorités par signaux codés (jeux de pavillon, coups de canon à blanc, feux de nuit). La situation de ces maisons de douaniers, dissimulées derrière les rochers, permettaient de ne pas être vu du large. Au port de Poulennou, nous continuons vers la plage de Kervaliou, puis celle de Groac’h Zu. Nous passons la pointe de Thevenn et ses rochers remarquables pour entrer dans le Port Neuf et la commune de Sibiril. Nous arrivons au Port de Moguériec par la plage du Tevenn. Le port abrite une flotte de caseyeurs et de fileyeurs qui partent pour la semaine, souvent dans la zone très fréquentée et agitée du Rail d’Ouessant ; ils pêchent poissons et crustacés, tourteaux et araignées principalement (qui ont remplacé le homard et la langouste pêchés antérieurement). Quelques bateaux pratiquent la pêche côtière, pêchant rougets, soles, turbots et autres poissons nobles. Les produits de la pêche, longtemps vendus à des mareyeurs, sont à présent vendus à la criée de Roscoff.

19,7 km (21,4 km effort)