Saint-Pol – Paris par les chemins de Pèlerinage (Première partie – Chemin du Mont Saint Michel, de Saint-Pol-de-Léon à Saint-Brieuc)

Dix-Septième Journée de Pordic à Saint-Brieuc

De la Ville Rouault, nous rejoignons le sentier côtier à la Pointe de Pordic, puis descendons vers la plage (de galet) de Tournemine qui se prolonge par la grande plage (de sable) des Rosaires.

Nous continuons vers la Pointe du Roselier en passant par la Roche des Tablettes et Martin Plage.

La pointe du Roselier offre un bon exemple de la végétation d’un saillant côtier très abrité au sud, encore relativement protégé au nord par sa situation en fond de baie : le chemin traverse une haute lande à ajoncs d’Europe, fenouils, genets purgatifs ; il est bordé d’arroches halimes, d’avoines pubescentes, de macerons, de becs de cigogne musqué…et par endroits de bosquets de prunelliers, d’ormes, de troène et d’aubépines…Le sentiers permet de voir aussi la forêt se substituer à la lande : Frênes, Chênes pédonculés, cerisiers et chênes verts.

Nous descendons vers la Plage de Saint-Laurent et traversons la Plage des Nouelles pour rejoindre la Pointe de Châtel Renault et entrer dans l’embouchure du Légué. Du Port du Légué, nous montons dans le quartier Saint-Michel pour rejoindre la Cathédrale Saint-Etienne de Saint-Brieuc.

La ville tient son nom du moine gallois Brioc, son fondateur. Le futur saint fonda, à la fin de sa vie, un monastère à l’emplacement, ou tout proche, de l’actuelle cathédrale. Cette cathédrale est l’une des neuf cathédrales historiques de Bretagne. La tour nord est construite au début du XIIIe siècle. Après un incendie, le chœur et la nef sont reconstruits entre 1354 et 1357. Les voûtes du bas-côté datent de 1735, et les voûtes hautes de 1879. La cathédrale est équipée d’un orgue Cavaillé-Coll, du nom d’un des facteurs d’orgue les plus réputés du XIXe siècle. On trouve un orgue similaire en l’église Saint-Sulpice, à Paris.

RP17 de Pordic à SaintBrieuc (Photos de l’étape)