Saint-Pol – Paris par les chemins de Pèlerinage (Deuxième partie – Chemin du Mont Saint Michel, de Saint-Brieuc au Mont-Saint-Michel)

Vingtième Journée de Pléneuf Val André à Plurien.

De Pléneuf, nous descendons vers Val-André. Nous longerons les plages, de la Plage des Vallées, de Nantois, de la Ville Berneuf, de Saint-Pabu et de Caroual.

Nous traversons Erquy de la Roche Jaune au Port en passant par la plage du Bourg. Nous montons au site des lacs bleus et continuons vers le cap d’Erquy en passant la Pointe des Trois Pierres et l’Anse de Port Blanc.

Le port d’Erquy qui abrite une flottille d’environ 80 chalutiers est connu comme la « capitale » de la coquille Saint-Jacques, pêchée dans la baie de Saint-Brieuc.

Les lacs de carrière du Cap, dits lacs bleus, sont nichés à l’abri d’une forêt de pins qui surplombe le port. Surnommés les « sabots râpés », des hommes y ont taillé les pavés destinés aux rues de Paris et des grandes villes de France jusque dans les années 1930. Les fronts de carrière montrent de haut en bas une grandes variété de grès allant du blanc au rouge.

Le cap d’Erquy est tristement célèbre par « trois pierres », trois rochers qui ont coulé de nombreux navires. C’est pour cela que l’on a décidé de construire un abri de canot de sauvetage à l’Anse de Port Blanc.

Le chemin côtier nous amène au dessus de la plage de Lourtuais, puis à la pointe de la Mare aux Rets, puis à la Plage du Guenn.

A la Fosse Eyrand nous remontons à la Moinerie avant de redescendre vers la pointe du Champ du Port. L’îlot Saint-Michel, à proximité du hameau et du petit port des Hôpitaux. Son nom vient de la petite chapelle qui se situe dessus. Cet îlot n’est accessible qu’à marée basse (en fonction du coefficient de marée). De la Roche au Marais, nous atteignons Plurien.

RP20 de Pléneuf à Plurien (Photos de l’étape)