Saint-Pol – Paris par les chemins de Pèlerinage (Quatrième partie – Chemin du Mont Saint Michel, de Alençon à Paris)

Quarante-et-unième Journée de Alençon à Aillières-Beauvoir

D’Alençon, nous prenons le chemin qui longe la Sarthe pour rejoindre Sainte-Paterne.

A Sainte-Paterne, nous suivons la petite route vers le Bas Larrey. Nous entrons dans la Forêt Domaniale de Perseigne et nous dirigeons vers Le Buisson en passant le Rond Point de Diane. Passé le D311, nous remontons en forêt vers la Crox Samson, et retrouvons un peu plus loin la D311. Nous prenons alors la ligne des Ponts Sicots, puis la Route Forestière d’Utrel jusqu’à Ricouillet.

Nous apercevons les ruines de l’Abbaye de Perseigne : En 1145, Saint Bernard, réformateur de l’ordre cistercien, envoya au conte d’Alençon plusieurs religieux pour fonder une abbaye dans la forêt de Perseigne. Après un renouveau au XVIIe siècle, avec la construction de bâtiments, l’Abbaye déclina et fut vendue à la Révolution française.

Nous passons la Grande Vente et remontons jusqu’au Carrefour des Trois Ponts. A la maison forestière de Nardos, nous remontons le long de la Vallée d’Enfer jusqu’au point culminant de la Sarthe.

Le massif de Perseigne est un îlot détaché du massif Armoricain (dont il représente le point le plus oriental), enclavé dans le Bassin parisien. Il est constitué notamment de grès feldspathiques et de schistes briovériens et a subi des intrusions volcaniques, alors qu’il est entouré de tous côtés de terrains du Jurassique et dans une moindre mesure du Crétacé. La forêt de Perseigne est en majorité plantée de chênes sessiles, de hêtres et de Pinus sylvestris, mais aussi de Pinus pinaster, pins laricio, sequoia gigantea, sapins de Douglas, bouleaux et trembles. Les feuillus représentent 80 % de la forêt.

Nous suivons ensuite la tranchée de Haute Pierre pour rejoindre Aillières-Beauvoir.

RP41 de Alençon à Aillières (Photos de l’étape)