Chemin de Compostelle de Marols à Leignecq

Trente-Sixième journée : de Marols à Leignecq.

Nous quittons Marols en direction de La Citré. Nous atteigons pour la première fois une altitude supérieure à 1000 mètres. Nous montons dans la forêt des Renardières et atteignons La Chapelle-en-Lafaye, puis le village de Montarcher. Le petit village de Montarcher, situé à la frontière entre le Velay, le Forez et l’Auvergne, était déjà au 5ème siècle avant J.-C. une place stratégique. L’église de l’Église de l’Assomption-de-la-Vierge de Montarcher date du XIIe siècle et possède une entrée en forme d’arc caractéristique avec quelques marches. Notre vue vagabonde du magnifique balcon panoramique de la terrasse construite juste au-dessous de l’église, loin dans le paysage. Nous sommes ici à l’endroit le plus élevé du chemin de Saint-Jacques entre Strasbourg et Le Puy-en-Velay.   Nous redescendons par la Guette sur les Granges et continuons la vallée vers Egarande. Nous montons dans le bois de la Goutte puis par le château de Marandières, nous rejoignons Estivareilles. Aujourd’hui, il ne reste que deux tours des anciennes fortifications du village. L’église paroissiale Saint-Pierre-aux-Liens reconstruite au XIXe était initialement celle d’un prieuré mentionné en 1153 comme étant la possession de l’abbaye Saint-Martin d’Ainay de Lyon.  Nous montons vers Libercier, passons Pommiers, puis traversons le Bois du Roy, puis les Grands Bois avant de toucher Apinac. Nous bifurquons vers Combreau et après avoir franchi l’Andrable, remontons vers Leignecq par le Bois de la Côte. A son origine, Leignecq était un pavillon de chasse, certainement construit en bois comme toutes les habitations de l’époque. La base du donjon (clocher actuel) date du XIe siècle. L’église actuelle est édifiée en 1871, accolée au donjon transformé en clocher en 1867. Les peintures datent de 1875 signées Zachéo, les vitraux de Lucien Bégule datent de 1886, rénovés en 1997-1998. L’actuelle auberge est l’ancienne cuisine du château. Seule la cheminée a été conservée, 3 blasons du XVIIe : Ecusson écartelé aux armes de Leiniecq : Châteauneuf, blason du Sénéchal de Rochebonne ; Ecusson d’Apinac ou Epinac et Ecusson de Rochebaron. Ce furent les anciens seigneurs du château qui a été revendu à 16 familles du village en 1801.

MT11 de Marols à Leignecq (Photos de l’étape)

20,5 km

Altitude min 826 m, Altitude maxi 1169 m

Ascension cumulée 826 m, Descente cumulée 639 m

28 km effort.